Sport MMA et Boxe : quelles différences ?

Quelle fascination de voir combattre Floyd Mayweather sur un ring de boxe. Que dire des extra-prouesses d’un Khabib Nurmagomedov, super star dans son domaine et redoutable combattant MMA ? Ces 2 légendes respectivement de la boxe et du sport MMA séduisent par leurs charismes et leurs compétitivités. Et pourtant, les 2 disciplines sportives, si proches, sont très divergentes à bien des égards. Voici les différences frappantes entre ces 2 arts martiaux.

Les règles de combat

La règle des 3 knockdowns, stipule en matière de boxe, qu’une confrontation se trouve annulée dès lors qu’un boxeur se fait renverser à 3 reprises pendant un combat. Par ailleurs, selon le règlement des 10 points, un compétiteur renversé devra se relever sans qu’on ne l’aide, dans les 10 secondes qui suivent sa chute, sous peine d’être déclaré vaincu.

Dans le cadre d’un combat de sport MMA, l’issue de la compétition est assujettie au seul jugement de l’arbitre. Un combattant a beau être renversé maintes fois, tant qu’il bouge, la combat suit son cours. Il arrive qu’un arbitre interrompe un combat pour préserver la santé d’un combattant. Cela survient souvent quand l’arbitre estime que le combattant a déjà subi beaucoup de coups sans réaction de sa part.

Quels sont les interdits de ces 2 disciplines ?

La boxe anglaise exclut les coups de pieds, qui sont de fait, défendus. La boxe n’autorise pas les frappes à gants ouverts, ni les coups portés par le poignet. Le tranchant extérieur de la main ne doit pas être utilisé pour frapper l’adversaire. L’avant-bras, le genou, ainsi que le coude ne sont pas admis en boxe. Aussi il est formellement interdit de frapper un adversaire à terre.

Lorsqu’un adversaire est au sol, il est interdit de façon formelle en sport MMA, de porter des coups au visage à l’aide du genou et du pied, quel que soit le niveau de la compétition. Il est défendu en sport MMA :

  • de s’attaquer aux yeux de son adversaire
  • de porter des coups à la nuque de son vis-à-vis
  • de frapper dans la colonne vertébrale du combattant d’en face

Il faut noter que les morsures sont aussi sanctionnées en sport MMA.

Le style de combat

L’une des distinctions les plus frappantes entre ces 2 sports de combat, c’est bien entendu, le style de combat. La boxe ne tolère que les frappes. Ces frappes sont bien limitées au-dessus de la taille.

Les Arts Martiaux Mixtes (sport MMA), par contre, semblent avoir moins de restrictions. Sont permis :

  • Coups de poing et coups de pied
  • Coups donnés par le coude et le genou
  • Techniques de lutte traditionnelle
  • Prises de judo
  • Soumissions (étranglement, guillotine, clé de bras…)

Toutefois, tout comme dans le domaine de la boxe, il n’est pas permis de porter des coups sous la taille. Encore une exception : aucun sportif n’a le droit d’user de coups de coude en ‘’posture 12-6’’ sous peines de se voir disqualifier. L’exemple le plus emblématique d’une telle disqualification est celui de Jone Jones qui avait recouru aux coups de coude 12-6 à l’encontre de Matt Hamill.

Le nombre de rounds

Les combats de boxe peuvent se faire sur 12 reprises (rounds). Chaque round a une durée de 3 minutes. Entre 2 reprises, il est accordé aux combattants, 1 minute de récupération. Si un KO n’intervient pas tôt, ou qu’un abandon n’arrive pas, le combat se déroule sur 36 minutes prévues. Qu’en est-il du sport MMA ?

3 rounds ou 5, composent le déroulé d’un combat au MMA (Arts Martiaux Mixtes) selon que la compétition se déroule dans le cadre d’un championnat ou de l’événement phare… Un round s’exécute en 5 minutes avec un temps de répit entre 2 rounds. Le temps de récupération des combattants peut durer une poignée de minutes.

Le lieu du combat

La différence première à ce niveau, entre les 2 sports de combat, c’est la dénomination. En boxe, on parle de ring tandis qu’en sport MMA, on parle de cage MMA. Si un ring de boxe est de forme carrée, une cage de MMA est octogonale.

Quelles sont les dimensions de ces arènes ?

Voici les dimensions d’un ring de boxe :

  • côté du carré : 4,9 ou 6,1 m ;
  • hauteur de l’arène 1 m ;
  • nombre de poteaux : 4 ;
  • rayon (poteau) : 50 mm ;
  • nombre d’angles : 4 ;
  • nombre de cordes : 3 ou 4 ;
  • diamètre des cordes : 30 mm ;

Les dimensions d’une cage en sport MMA :

  • hauteur du podium (réglable) : 10 cm ; 40 cm ; 65 cm ; 100 cm (selon la réglementation UFC) ;
  • rayon de l’arène : 4 m ; 5 m ; 6 m ; 7 m ; 8 m ; 9 m (selon la réglementation UFC)
  • hauteur d’un panneau : 1,85 m ;
  • nombre de panneaux MMA : 8 ;
  • 8 coins d’angle (personnalisation possible à l’aide de logo) ;
  • 8 pièces d’attache des panneaux ;
  • 8 pièces d’attache et d’ancrage au sol ;
  • épaisseur des bois du plancher : 22 mm ;
  • épaisseur du tapis : 3 cm ;
  • bâche tendue avec sandow (PVC) ;

Certaines des dimensions sont réglables en fonctions des besoins et exigences des lieux où les confrontations sont organisées.

Comment se présentent ces arènes de combat ?

La boxe se déroule sur un ring de forme carrée, délimité par 3 ou 4 niveaux de cordes en polypropylène inaltérable. L’aire de combat carrée, est aussi délimitée par 4 poteaux. Les poteaux délimitent 4 angles. 2 angles opposés sont désignés pour être le coin de répit des sportifs. Les 2 angles inoccupés sont encore nommés : « Coins neutres ». Quand un boxeur est mis KO (knock-out), l’arbitre désigne un coin neutre à l’auteur du KO, ou l’y conduit carrément (le temps que la victime du coup se remette). Toute l’arène est surélevée.

L’aire de combat en sport MMA est une cage en forme d’octogone. Cette arène est donc faite de 8 côtés. La hauteur de la cage est adaptable aux types de lieu de compétition. La cage est constituée de 8 panneaux. L’un des panneaux est équipé de la porte qui permet d’entrer dans la cage. Afin de permettre que le public suive les combats, les panneaux sont pourvus de grillages solidement soudés. Les cadres quant à eux, sont faits de métal habillé en mousse pour protéger les combattants. En vue de sécuriser les chutes, le tapis est muni d’une propriété qui permet les amortissements. C’est un acier haute-qualité qui sert de structure.

Les équipements

La différence de style de combat implique systématiquement des équipements différents.

En matière de boxe, l’équipement est composé de :

  • gants : c’est le plus basique des accessoires du boxeur. Les gants protègent aussi bien les os de la main qui frappe, que la partie de l’adversaire qui reçoit un coup. C’est le rembourrage qui assure la protection. Les gants sont couverts de matières plastiques ou de cuir. Les gants de boxe doivent avoir un poids proportionnel à celui du sportif. C’est en once (OZ) qu’on mesure le poids d’un gant.
  • sous-gants et bandes : ils sont très accessibles et très importants pour l’hygiène. Ils assurent l’intégrité des articulations. Ces accessoires favorisent un bon équilibre des mains à l’intérieur des gants et de ce fait, permettent une meilleure précision des coups.
  • protège-dents : il n’y a pas que les dents qui sont protégées, les mâchoires aussi. Il y en a qui sont immédiatement utilisables. Les plus sécurisants cependant, sont ceux qui sont à mouler.
  • Le casque : coupures, boursouflures, éraflures, sont épargnées par un casque de boxe.

Qu’en est-il de l’équipement en sport MMA ?

L’équipement comporte :

  • Tenue de MMA : un rashguard (ou un t-shirt) s’ajoute à un short MMA.
  • Les gants de MMA : c’est une paire de mitaines. Les mitaines ne couvrent pas les doigts.
  • Protège-dents : pour prémunir les mâchoires est les dents contre les chocs violents.
  • Tibia pieds : il en existe en coton. Il s’agit d’un accessoire qui protège le tibia et le pied.
  • Coquille : cet accessoire protège la partie génitale.

Les catégories de poids

Ici aussi, on peut noter des différences entre les 2 disciplines. La plus petite des catégories de poids chez les boxeurs, c’est le ‘’poids mouche léger’’ qui regroupe les sportifs dont le poids est de 49 kg (correspondant de 108 livres).

Les poids évoluent et atteignent les poids lourds en passant par une série de poids intermédiaires considérés comme moyens. Depuis 2015, la boxe compte 18 catégories officielles comprises entre, ‘’moins de 108 livres’’ et ‘’plus de 200 livres’’.

Le sport MMA a une classification de poids, quelque peu analogue à celle de la boxe, mais bien moindre en nombre de catégories. Les catégories vont du ‘’poids paille’’ (destiné aux femmes) aux poids lourds. Voici l’essentiel de la catégorisation en arts martiaux mixtes :

Catégories HommesDénomination anglophone   Limite de supérieur
Poids pailles Straw-weight 115 lb52 kg
Poids mouchesFlyweight125 lb 56 kg
Poids coqsBantamweight135 lb61 kg
Poids plumesFeatherweight145 lb65 kg
Poids légersLightweight155 lb70 kg
Poids mi-moyensWelterweight170 lb77 kg
Poids moyensMiddleweight185 lb83 kg
Poids lourds-légersLight Heavyweight205 lb92 kg
Poids lourdsHeavyweight265 lb120 kg
Catégories FemmesDénomination anglophone   Limite de poids
Poids pailles Straw-weight 115 lb52 kg
Poids mouchesFlyweight125 lb 56 kg
Poids coqsBantamweight135 lb61 kg
Poids plumesFeatherweight145 lb65 kg

Il n’est pas rare que certains compétiteurs acceptent de croiser un adversaire dont le poids ne correspond pas à une des catégories officiellement établies.

Bien que la boxe et le sport MMA aient quelques similitudes, les différences sont énormes.