Un retour rapide sur le deuxième épisode du TUF 12

La diffusion de la seconde émission de la douzième saison de l’Ultimate Fighter, s’est terminé il y a moins d’une heure de cela. L’émission aura offerte quelques bonnes séquences.

Le tout a commencé avec la division des combattants en deux équipes. Georges St-Pierre a réussi à bluffer Josh Koscheck et le forcer à prendre quelqu’un qu’il ne voulait pas en tant que premier choix.

Un des participants à cette saison de l’ultimate fighter, est un combattant qui s’entraine en lutte à une université où Josh Koscheck est entraineur et GSP a feinté qu’il allait le choisir, mais ce n’était aucunement son intention. Koscheck qui avait le premier choix a choisi son élève de lutte et GSP lui a suivi en choisissant un des combattant qui semble être un des meilleurs athlètes du lot, Michael Johnson.

Team GSP

  • Michael Johnson
  • Jonathan Brookins
  • Spencer Paige
  • Alex Caceres
  • Kyle Watson
  • Cody McKenzie
  • Dane Sayers

Team Koscheck

  • Marc Stevens
  • Sevak Magakian
  • Sako Chivitchian
  • Andy Main
  • Nam Phan
  • Aaron Wilkinson
  • Jeff Lentz

Le combat en fin d’émission a opposé Alex Caceres(Bruce Le), à Jeff Lentz.

Au premier round Lentz a poussé son adversaire dans la cage pour la majorité du round et en fin d’engagement, il a réussi une belle projection, mais cela n’aura pas été assez. Caceres est revenu fort au second round pour soumettre son adversaire à l’aide d’un étranglement triangulaire.

Une victoire dans les poches de l’équipe de GSP.

Quelques mots sur le québécois et son rôle d’entraineur. En début d’émission GSP a affirmé que selon lui, la meilleure façon qu’il pouvait aider ses combattants, était en pratiquant avec eux. Il a dit que point vu stratégie, s’est Greg Jackson qui les entrainerait.

C’est une approche intéressante et je prédits qu’elle lui donnera du succès tout au cour de la saison. Koscheck lui semble plus le genre d’entraineur, qui demande toujours plus à ses élèves. Il me fait penser un peu au bon vieux Jacques Mercier. Reste à voir si ses combattants répondront à un style qui demande le meilleur de sois, sans cesse.

Robot

Vous devez être connecté pour commenter Connexion

Laissez un commentaire